single-image

La DRÔME

INDICATION GÉOGRAPHIQUE PROTÉGÉE

La Drôme est un territoire composé de reliefs escarpés le long du Rhône et d’une large plaine autour de Valence. Le climat méditerranéen y est modéré par une influence plus fraîche, très bénéfique pour la vigne.

Deux mentions territoriales viennent s’ajouter : Comté de Grignan et Coteaux de Montélimar. Deux vignobles qui offrent des vins avec beaucoup de matière, souvent sur une base de Syrah.

 

Production 2014 : 28 000 hl

Surface totale en production : 370 hectares

Répartition des couleurs : 64% Rouge • 24% Rosé • 12% Blanc

 

Indication géographique protégée représentée par Les Vignerons de Valléon

single-image

LUDOVIC AILLAUD

L’ÉPICURIEN – AIX-EN-PROVENCE
Le chef Gourméditerranée

« Dans la farandole des restaurants de la place des Cardeurs, pas d’hésitation, piochez celui-ci. Ludovic Aillaud est joueur: il rebat ses cartes toutes les semaines, au gré du marché et de la météo.

 

Dans ce gastro de poche, brut et chaleureux, pas plus d’une vingtaine de couverts: la place est chère, pas la note… Trois entrées, trois plats, trois desserts, c’est sa formule magique, sans esbrouffe, où rien n’est servi qu’il n’ait lui-même pelé, coupé, taillé, sauté, saisi, rôti, mitonné, dressé. Il expose chaque jour sa philosophie gourmande à l’ardoise, ce jour-là un homard croustillant aux pleurottes et aux girolles. Dans ses casseroles, le goût juste coule de source. Une impeccable cuisine d’auteur.» Le Guide Gantié

single-image

YOHANNE LAMOULÈRE & SÉBASTIEN DUBOST

PHOTOGRAPHE – CONSTRUCTEUR
Les artistes

Yohanne Lamoulère est née en 1980, pas très loin de la Méditerranée. Elle obtient son bac aux Comores, est diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en 2004, puis s’installe à Marseille. Yohanne n’a jamais eu la fibre du portraitiste mercenaire, dont le cadrage gommerait docilement le personnage tombé en disgrâce pour mieux inclure le « fils de » promis à un bel avenir… Elle préfère la compagnie des gens. Pas parce qu’elle en aurait fait un épais concept, mais parce que c’est là où elle vit. Elle met du sien dans ses images sans jamais basculer dans le nombrilisme, cette subjectivité sans fond qui rend le monde plus opaque qu’il ne l’est vraiment. » Bruno Le Dante

 

Sébastien Dubost après avoir achevé des études de droit public, puis de sciences politiques il s’oriente vers le métier de maquettiste et l’iconographie. C’est finalement dans le milieu du spectacle vivant et de la construction qu’il se réalise aujourd’hui. Que ce soit pour les Rencontres de la Photographie d’Arles, le Festival Image Singulière à Sète ou dans des ateliers de décors marseillais comme Sud Side, Sébastien travaille le bois et invente des espaces d’expositions.