single-image

ARdèche

Indication géographique protégée

L’Ardèche, département à la géologie colorée, on y découvre un vignoble tout en nuances où se croisent des pins maritimes avoisinant des figuiers, des champs de lavandes à côté de ceux d’oliviers… C’est aussi là qu’on rencontre un cépage ancien en pleine renaissance : le Chatus. Les vignobles les plus en altitude peuvent ajouter la mention territoriale “Coteaux de l’Ardèche”.

 

Production : 427 000 hl

Surface totale en production : 6 570 hectares

Répartition des couleurs : 51% Rouge • 29% Rosé • 20% Blanc

 

Indication Géographique Protégée représentée par Les Vignerons Ardéchois

single-image

Christian Ernst

Le Rowing-Club – Marseille
Le chef Gourméditerranée

« On avait bien aimé ce Rowing Club de Gilbert Bitton à son ouverture. Charmé par le lieu et ses terrasses uniques face au port, séduit par Gilbert, sa faconde, sa sincérité, sa gouaille, et apprécié la petite tambouille de tradition maison. Mais il y a du nouveau (…)  plutôt un nouveau, et pas n’importe lequel : Christian Ernst. Chef connu et reconnu, il s’est donc associé à Gigi. Cela n’a pas bouleversé la donne mais change tout néanmoins, et forcément, la cuisine a bondi, c’est l’évidence. » Télérama

 

« La carte propose un pot-au-feu de foie gras en raviole ouverte-croustillant de légumes oubliés, une bruschetta de sanglier confit-émulsion de Pata Negra écume de genièvre velouté de courge, un jarret de cochon noir de Bigorre confit 12 heures-gnocchi au piment d’Espelette ou un quasi de veau rôti en cocotte croûte de noix et comté-légumes d’hiver… C’est intelligent, bien troussé et les intitulés ont les pieds bien ancrés dans leur terroir. » Pierre Psaltis

single-image

Pascale Robert

Artiste Peintre
L’artiste

« Pascale Robert utilise une grande palette de couleurs. Ses traits fins sont mesurés, le tracé est impeccable, elle dessine les hachures et contours avec maestria, comme une succession de minutieux traits d’une précision chirurgicale (…).

Pascale Robert aime recevoir, la convivialité lui convient, c’est bien. Pascale Robert a mis les petits plats dans les grands (…). Quelques amis, autour de la nappe sur la table, autour d’un verre, deux verres, trois verres autour des discussions endiablées, des éclats de rire. C’est saturday night ou friday ou monday, c’est night ou pas night mais on est à son aise autour de la table chez Pascale Robert, l’ambiance est bon enfant et franchement ça vire même à la franche rigolade…. Et puis inévitable vient l’heure, ça dérape sous la table sous la nappe… Ça bafouille Ça folâtre Ça taquine Ça conspire Ça dévore Ça boit Ça badine. Pascale mitraille, sous la nappe, sur la table, appareil photo à la main, léchée pleine de guacamole, de façon hasardeuse, des scènes ardentes, merguez, saucisses et pâtisseries fines, mitraille ces scènes endiablées, photos décadrées, floues et sujets hors-champ. Palliant ainsi le trou noir salvateur de ces amis, les immortalisant dans leurs pires instants sur la toile. » E. Bentz